Mielandco.com

Fleurs et miel de lierre

Une plante grimpante

Sur les arbres, les vieux murs ou le sol des sous-bois, le lierre rampe, s’attache est fait rapidement disparaître son support sous son luxuriant feuillage. En automne, sa floraison est discrète mais abondante attire des milliers d’abeilles.

 

Le lierre possède des tiges ligneuses qui peuvent ramper ou s’attacher à de nombreux substrats par l’intermédiaire de nombreux crampons, qui sont fait de racines modifiées. Ces racines aériennes n’ont aucune sanction absorbante : contrairement à une idée répandue, le lierre n’est pas une plante parasite. Sa réputation d’étouffer les arbres sur lequel il se développe est largement injustifiée. Les tiges du lierre se développent toujours verticalement sur le tronc qui leur sert de support, elles n’empêchent donc pas la croissance de ce dernier, et ne l’étouffe pas comme, comme tendent à le faire d’autres lianes dont des tiges volubiles enserrent le tronc, par exemple le chèvre-feuille.

 

 Une source de nectar pour les abeilles

Le lierre fleurit de septembre à octobre, les petites fleurs jaunes verdâtres sont regroupées en ombelles sphériques denses et libèrent un abondant pollen. Le réceptacle floral de couleur jaune est recouvert de nombreuses glandes nectarifères qui le rendent luisant de nectar. Par son abondante floraison automnale, le lierre est une plante importante pour les abeilles, qui l’utilisent pour la constitution de réserves alimentaires pour la colonie en vue du passage de la mauvaise saison. Pour cette raison, le miel de lierre n’est que très rarement extrait et commercialisé par l’apiculteur. Du reste, ses qualités gustatives sont reconnues comme peu intéressantes.

Commentaires (2)

  1. Ceyral 29 octobre 2017 de 08:20 Répondre

    Bonjour
    Entre miel de lierre et miel de moutarde utilisée en couvert végétal, lequel des deux nectar est celui qui empoisonne la vie des abeilles (et celle de l’api) par sa cristallisation instantanée qui le rend inutilisable pas les abeilles ?
    Par avance merci à ceux qui connaissent le sujet.

    1. admin 9 novembre 2017 de 18:38 Répondre

      De très bonnes miellées pour le miel de lierre surtout avant la mise en hivernage pour les abeilles et donc aussi pour l’apiculteur, malheureusement souvent très aléatoire surtout dans le sud de la France, Ne pas confondre avec « L’Inule visqueuse » dont la cristallisation dans les cadres fait de gros bloc difficilement récupérable par les abeilles en plein hiver. les cadres sont alors nettoyés au printemps… Bonne mise en hivernage!

Laissez nous un commentaire...

Derniers articles

Fleurs et miel de lavande

Une ou des lavandes? La lavande symbole de la flore provençale du début de l'été

Fleurs et miel de thym

Le thym, une fleur méditerranéenne Le thym commun, ou farigoule, est une des espèces véritablement

Fleurs et miel d’amandier

L'amandier figure aux côtés de l'olivier, comme un arbre emblématique du pourtour méditerranéen.   Un arbre